Expectative Sempiternel

Publié le par G. R.

Road 66

 

Quand on pense comptait pour certaines personnes, que l’on ressent certains liens qui rapprochent après des expériences vécus en commun, des périodes vécus ensemble. 

La vie est une étrange succession de rencontre et partages avec autrui. Chaque personne, quel que soit son âge, son niveau d’étude, sa provenance social à un « quelque chose » à partager avec nous, à nous apprendre.


Personne est identique et chacun à une vision des choses qui lui est propre, rencontrer d’autres individus et écouter leurs perceptions des choses, même si on n’y adhère pas permet de comprendre et de prendre en compte certains points de vues dont nous ne songions pas l’existence à la base.

Mais qu’advient-il de l’individu sensible attaché à tous ses contacts, tous ses amis et ses connaissances qu’il apprécie lorsque le cycle de la vie avance et que chacun d’entre eux un à un en viens à se préoccuper de sa propre personne est oublié leurs passé afin d’avancer de continuer d’avancer sur de nouvelles bases.


N’est-ce pas là un sort atroce ? Tomber dans l’oubli aux yeux de personnes que l’on estimé tant ? Erreur de jugement humaine ou erreur d’attachement ? Est-ce vraiment une mauvaise idée d’espérer compter sur des individus que l’on eut côtoyés avec intérêt.


Il est blessant de constater que un à un, les portes se ferme. Alors que l’on se sentait si bien entourer, d’un stade de la vie à un autre, tant de portes se ferment.


Quoi de pire que de constater que des individus avec qui vous avez partagé de beaux moments ne s’intéresse même plus à vous. Pour certains, les attentions ne sont pas nécessaire, mais sans attention, peut-on considéré l’amitié comme vivante ?


D’un point de vue extérieur, la situation semble si inhumaine. Apprécié voir idéalisé une personne n’a donc aucune signification ? Le temps, les souvenirs et la complicité n’a-t-elle aucune valeur aux yeux des hommes ? 

 

Photo : Road 66, U.S.A. , été 2010 {photo de l'auteur}

Publié dans Essais

Commenter cet article

Pau 05/01/2011 19:40


Ouais, je ne suis pas vraiment en accord avec ce que tu dis. Des portes se ferment certes, mais d'autres s'ouvrent. On ne peut pas éternellement rester dans notre petit cercle, dans notre petit
train-train, non, même si c'est ce que l'homme souhaiterait, il le vivrait très mal.
Si je tiens ce discours, c'est peut-être parce que j'ai été laissée pour compte plusieurs fois et que j'ai laissé aussi des gens. Dans le fond, nous sommes tous égoistes, nous pensons d'abord à
notre bien être avant de penser à celui de ceux qui nous entourent. Lorsque tu sens que tu ne peux plus supporter une personne que tu adorais et qui t'adore, tu ne peux faire autrement que de lui
dire au revoir parce que tu ne peux pas t'infliger la souffrance de rester et que tu ne peux pas non plus infliger à la personne la souffrance de te sentir que tu ne l'apprécies plus.
Au final c'est une décision et pour toi et pour l'autre que tu es obligé de prendre, mais il ne faut pas se dire que ceux qui t'ont abandonné l'ont fait sans penser à toi. Des fois ce sera vrai
mais d'autres ce sera totalement faux, je sais de quoi je parle.