Le Désir de Maitrise

Publié le par G. R.

 

brycecanyon-22

 

Les relations humaines, c’est comme la polémologie, quand on prévoit une attaque, il faut être sur de savoir paré la riposte.

 

 

 

Photo :  Sekoya Géant, U.S.A. , été 2010 {photo de l'auteur}

Publié dans Citations

Commenter cet article

Pau 13/03/2010 00:28


Hum, ça laisse à penser (fait exprès tu me diras, certes, je te l'accorde).
Et ceux qui ne savent pas faire de plan de guerre, qu'est-ce qu'ils deviennent ? Rien ? Sont ils morts lors du premier assaut ? Sont ils laissés pour mort sur le bas coté à attendre que des gens
comme toi viennent les secourir ? Oui, après tout, ils attendent p-e d'être relevé dans la crainte d'être tué, ils ne bougent pas dans la crainte de la mort, ils attendent la mort, sachant
pertinemment que si quelqu'un comme toi vient les relever ils se feront tirer dessus à un moment ou à un autre (je crois que tu vois de quoi je veux parler, du fait que tu es venu à mon secours en
qlq sorte mais que je me suis quand même fait tuer par mon départ).
Voilà, tout cela n'était qu'une longue métaphore pour dire au final que les laissés pour compte des relations humaines se retrouvent souvent seuls face à l'adversité et qu'ils préfèrent ne pas voir
cette adversité, ne pas être vu aussi, pour rester en vie?
Bien sûr y a aussi les cas soc' qui désir éperdument être ignoré de l'adversité mais qui ne peuvent pas vivre sans et court au suicide à chaque fois qu'ils entrent en contact avec une personne.
Le mieux est peut-être de se cacher derrière des planificateurs d'exception et d'attendre l'assaut prochain des autres. Mais se cacher derrière ce planificateur revient à se tuer soit-même, non
?
Enfin voilà, "petites" élucubrations de ma part ) minuit et demi avant d'aller écrire des conneries sur une nouvelle histoire qui vient de germer dans ma tête (je te passe le détail du sujet car
c'est vraiment pitoyable...).