Un Ego Néfaste

Publié le par G. R.

SEGOYA

 

 

A-t-on vraiment besoin d’autrui pour vivre ? L’insatisfaction continuelle que nous apporte nos relations semble nécessaire à notre survie. Pourquoi l’homme continue-il de se tourmenter…  Le solitaire est-il un génie ? Pourtant un sociable heureux semble plus épanoui qu’un solitaire qui l’est aussi…

[…]

Le simple fait de se sentir inférieur amène les gens à une méchanceté gratuite & irrationnelle. L’homme n’aime pas être sur la seconde marche du podium car il n’en brille pas forcément et vis dans l’ombre d’autres. N’est-ce pas celui qui as marqué le but qu’on retiens au football, celui qui as dunker au basket ball ? L’acteur omniprésent dans un film ? L’orgueil est l’un des plus gros défauts de l’individu et ne le porte pas dans un bon mouvement de pensé.

 

L’amour propre dans la démesure est l’un des pires ennemis dans une relation... Comme la jalousie et l’amour, il étouffe et rend aveugle … L’âme, déchiré face à ces sentiments laisse alors place à un autre soi, plus obscure & moins appréciable.

[…]

 

 

 

Photo :  Sekoya Géant, U.S.A. , été 2010 {photo de l'auteur}

Publié dans Essais

Commenter cet article

Pau 08/03/2010 21:27


Ha ! Je savais bien que ce que je suis avait une explication xD.
Je pense sérieusement qu'une personne qui a des relations avec autrui est plus épanouit que quelqu'un n'en ayant pas. Cela l'aide à avancer. Le solitaire aura tendance à échouer dans sa vie
professionnel je pense parce qu'il ne sera pas suffisamment ouvert, il n'aura pas apprit à parler aux autres, à comment se comporter face aux autres, contrairement à quelqu'un de sociable. Pas que
le solitaire soit un ours brute qui n'a aucune éducation et aucune tenue, mais il peut lui arriver de dire quelque chose qu'il ne devrait pas. Il y a bien sûr la situation complètement opposé de
celui qui n'aligne que trois mots et qui laisse l'autre essayer de faire la conversation. Dans tous les cas, le solitaire est perdant à ce niveau là.
Il est bien sûr vrai que le sociable aura connut plus de déception que le solitaire, il aura plus souffert, mais ça lui apportera toujours quelque chose. Le solitaire qu'est-ce qu'il a lui dans la
vie ? A-t-il une quelconque expérience, connait-il la vie ? Certainement moins bien que la personne sociale.
Néanmoins, il est difficile pour tout le monde de se relever après s'être prit des baffes par les autres et c'est de là que naissent les deux états de solitaire et de sociable. A mon gout, le
solitaire est un lâche qui n'a pas eu le courage de se relever pour affronter à nouveau les autres alors que le sociale s'est remis sur ses pieds et à frapper ceux qui l'ont mis à terre en leur
prouvant que ce qu'ils avaient fait n'écorchait en rien sa détermination dans la vie.