Sablier Intemporelle

Publié le par G. R.

Segoya Geant

 

Le changement est une notion qui nous accompagne au fils des années. Le temps s’écoule comme le sable entre le doigt de nos mains… Avant que l’on ne s’en rende compte, nous voilà arriver à une échéance. 

Le temps, tout d’abord ennemi du Lapin Blanc, est une valeur après laquelle nous courrons tous. Une valeur qui donne à l’humain une possibilité de quantifié ses tâches quotidiennes, mais plus spirituellement, c’est une chose dont on manque tout au court d’une vie.

Le temps n’est donc pas toujours notre ennemi, puisqu’il a l’indéniable pouvoir de permettre à l’homme de mûrir, de prendre du recul, de comprendre et surtout de s’assagir.

Le temps peut donc être d’un certain point de vue un atout, d’un autre un inconvéniants.

Dans la société actuelle, les nouvelles technologies ont laissé places à la rapidité de l’information, et, de ce biais, à la rapidité dont les choses évoluent et se forment d’où l’importance de gérer un phénomène de stress.

Malgré tout il est important d’évolué sans oublier avec quoi et surtout, avec qui nous avons, un jour évolué. Même si temps changent, que les gens aussi, il est important de garder à l’esprit que nous avons, et que nous sommes entouré. 

Et que ce même entourage permet à l’individu de se développer, se parfaite et progresser en société tout en progressant dans son esprit. L’homme attentif devient meilleur grâce à son attribut à tenir compte d’autrui dans ses décisions et sa perception de la vie. Cela se base sur la simple philosophie de la transmission du bonheur.

 

[ A Suivre …. ]

 

 Photo : Etats-Unis, Sur les routes de la West Coast, été 2010 {photo de l'auteur}

Publié dans Essais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pau 05/01/2011 19:49


Ah ! Le temps... Oui, nous passons notre vie à courir après lui. Enfin, tout est une question de perception. Le temps n'est vraiment pas notre ennemi, il suffit juste de savoir le dompter, savoir
dialoguer avec lui, tout est vraiment subjectif dans le temps, rien n'est plus vrai que cela. Il faut prendre le temps et ne pas se laisser prendre par le temps sinon on aura l'impression de ne pas
avoir vécu tout ce que nous avions à vivre.
C'était tout ce que j'avais à dire sur ce sujet :)


G. R. 05/01/2011 20:42



z