Semblable à une Skizophrénie

Publié le par G. R.

Bryce Canyon Bis

 

 

N’avez-vous pas un rêve ? Un rêve tellement fou que vous n’oseriez pas l’énoncé ? Un rêve tellement invraisemblable et irrationnel qu’il prêterait autrui à rire. Sans penser dans la démesure, chaque individu, qu’il soit satisfait ou insatisfait de sa vie, heureux ou malheureux, du haut de sa complexité humaine as toujours eu plusieurs chemin de pensé, pareil à des rêves perçus comme des désirs inaccomplis.

En prenant l’exemple concret d’une profession, on constate que l’individu a été orienté dans un premier temps dans une catégorie d’ensemble général. Il est peu probable de retrouvé un fils de président cheminot ou un fils de cheminot astronaute. Malgré tout, le fils de président ou le fils de cheminot peut éprouver une certaine empathie et conviction pour le métier politique ou manuel. La provenance oriente donc par l’hérédité par les facteurs culturels et économiques mais ne nous empêche pas p dans une certaine gamme de gout d’être ouverts à de nouvelles choses, parfois opposé. L’individu, qu’il soit satisfait ou insatisfait de sa vie, heureux ou malheureux, du haut de sa complexité humaine as toujours eu plusieurs chemin de pensé. C’est l’objet d’un second visage qui est une facette caché de l’homme qu’il le qualifie en partie.

Ces envies sont des substituts de rêves qui ramènent à des désirs juvéniles. L’enfance est une période où l’individu est en apprentissage. Emerveillé par le monde que lui fais découvrir l’adulte tout lui semble si magique. C’est pourquoi, l’adulte revoyant des objets lui remémorant sont enfance, il percevra tout d’abord d’une manière symbolique mais aussi sentimentale.

Ce second visage réveille en nous une facette de nos souvenirs et d e notre enfance qui combat l’individu adulte rationnel que nous sommes devenus. Elle est omniprésente dans la vie de l’homme car il construit ce qu’il est en parti avec ses expériences et son passé.

 

 

 

Photo :  Grand Canyon, U.S.A. , été 2010 {photo de l'auteur}

Publié dans Essais

Commenter cet article

Pau' 16/02/2010 17:29


Certain trucs sont pertinents, d'autres le sont beaucoup moins.
Il est vrai que nous avons tous plus un moins un rêve qui nous tient à coeur, mais je ne suis pas certaine qu'on ne puisse pas le réaliser, je pense que tout est possible, si on veut, on peut. Mais
voilà tout le problème, veut-on réellement ? Le fait de mettre ce rêve sur un "plan" éloigné de nous, fera que ce rêve ne sera jamais accessible. Vivre au plus proche de notre rêve, tel est le
devoir de chacun si on veut qu'un jour il se réalise.
Puis dans la société actuelle, je suis d'accord, on ne verra jamais un fils de président cheminot, mais à mon sens, il est possible de voir un fils de cheminot à un poste de président, il suffit de
se donner les moyens d'y arriver. Bon, peut-être que passer de cheminot à président d'un coup n'est pas réalisable, mais passer d'un cheminot à un cadre supérieur, puis de cadre supérieur à
président, ça c'est possible.
Enfin, tu me diras que ce que je viens d'énoncé peut-être prit comme un rêve, oui, certainement, mais il est réalisable, comme tous les rêves (on tourne en rond en fait, je sais pas si tu as
remarqué xD).
Ensuite pour l'objet qui rappel à l'adulte ses rêves d'enfants, je pense qu'à ce moment là, se développe en lui un certain sentiment d'inachevé et de rage de ne pas avoir su aller jusqu'au bout. Et
ça c'est la vrai nature de l'homme, l'Homme qui rêve, qui promet, puis qui laisse tout tomber, c'est malheureusement ça l'Homme...